Le trésor caché de Cavaillon : l’incroyable Hôtel d’Agar

Pour les amateurs de culture, d’insolite, de vieilles pierres et d’art contemporain, voici la pépite de Cavaillon, celle qui a elle seule vaut de quitter l’itinéraire tout tracé de la D900 qui traverse le Luberon pour entrer dans l’antique ville étape de la Voie Domitienne. L’Hôtel d’Agar, c’est tout à la fois le plus vieux jardin de France, peuplé d’illustres vestiges, un hôtel particulier des XIIe-XVe abritant de magnifiques collections d’objets dans un esprit « cabinet de curiosités », et, mêlé à ces collections, des expositions temporaires d’artistes reconnus.

Dans la ville de Cavaillon, il y a bien sûr l’ancienne colline St Jacques, surplombant la ville et siège de peuplades préhistoriques, les vestiges romains de l’Arc de Triomphe, datant du Ie siècle, la synagoque et le musée juif-comtadin, témoignage de l’étrange histoire des Juifs du Pape du Moyen Âge à la Révolution, et de magnifiques hôtels particuliers, témoins de l’histoire de la ville, dont le plus exceptionnel, l’Hôtel d’Agar.

Près de la Cathédrale St Véran, sur les ruines des villes grecque et romaine, la famille d’Agar bâtira à partir du XIIe siècle un hôtel particulier, transformé au fil des siècles, mais toujours témoin de la puissance de cette famille catholique engagée dans les guerres de religions, et témoin de premier plan de l’histoire de la ville de Cavaillon.

La famille Morand-Valton, propriétaires depuis deux décennies de ce lieu historique, a choisi d’en ouvrir les portes en affichant  leur passion de collectionneurs avec un parti pris « cabinet de curiosités », et en mêlant aux objets antiques des œuvres d’art contemporain –photographiques, picturales et plastiques. Le résultat est simplement époustouflant. On y découvre tout en même temps des plafonds peints Renaissance, une tour gothique du XVe et ses gargouilles, la plus ancienne statue grecque découverte en Provence (550 ans av. JC, découverte sur la Colline St Jacques), le plus vieux meuble de pharmacie de France, un buste reliquaire du pape Urbain V… et cet été, les photographies grand format d’Hans Silvester, le drôle d’univers de Joel-Peter Witkin ou les impressions immersives de Bernard Faucon.

Le jardin quant à lui est probablement le plus vieux jardin de France, puisque des fouilles ont permis de déterminer qu’il existait déjà là il y a 2000 ans. Il a été le jardin des évêques jusqu’à la Révolution, Louis XVI s’y est promené, et les fouilles archéologiques ont mis à jour un trésor de plus de 300 deniers d’argent, en parfait état ; il constitue le plus important trésor du monde romain. Dans une atmosphère de jardin antique, on peut déambuler entre d’étonnants vestiges : des éléments monumentaux du Pont Neuf à Paris, la rosace XVe de la cathédrale de Carcassonne, des monstres marins qui ornaient le Château des Tuileries… et une grande volière.

 

En pratique :

  • Pour les individuels, ouvert 6 mois de l’année (en 2017, jusqu’au 24 septembre, puis du 1er week-end de décembre à la mi-février), avec visites guidées l’après-midi (F/EN), à 14h30, 15h30, 16h30 et 17h30.
  • Visite toute l’année sur réservation pour les groupes (jusqu’à 40 personnes, divisés en 2 groupes)

Durée :

  • Environ 1h30

Tarif public : 8 €

Possibilité de privatiser une visite + un cocktail ou une réception dans le jardin.

 

FOCUS NOËL :

L’Hôtel d’Agar possède une collection de plus de 250 sujets de crèches provençale, certains à taille humaine, ainsi qu’une collection de moules en plâtre des XVIIe et XVIIIe siècles qui servaient à leur fabrication.  Chaque année, du 1er week-end de décembre à la mi-février, l’Hôtel d’Agar fait découvrir cette collection au public, en y associant une exposition thématique (liée à un objet ethnographique ou religieux) et un artiste contemporain.

 

Cliquer ici pour une visite 3D

 

L’Hôtel d’Agar

58 rue Liffran, 84300 Cavaillon

www.hotel-dagar.comamis.dagar@gmail.com

T. +33 (0)6 24 17 20 13