Ouverture du barrage hydro-électrique de Bollène

La centrale hydro-électrique de Bollène vient d’ouvrir ses portes au public. Ce fut l’un des derniers chantiers titanesques de la France d’après-guerre, mis en service en 1952. On ne pourra qu’être impressionné par sa formidable façade art déco, classée aux Monuments Historiques, et par l’immense salle des machines, elle aussi classée, baignée de la lumière filtrée par les claustras de la façade. Une visite de 2 heures permet depuis peu de découvrir ce chef d’œuvre industriel et architectural.

L’histoire

Le chantier de la centrale hydroélectrique de Bollène s’inscrit dans la reconstruction de la France après la 2nde guerre mondiale. Ce chantier titanesque sera mené par la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), qui exploite le fleuve pour le compte de l’Etat depuis 1934, avec 3 missions : produire de l’énergie, aider à la navigation et irriguer les terres agricoles.

C’est un chantier hors normes qui sera mené tambour battant en seulement 4 ans, de 1948 à 1952, rassemblant jusqu’à 7000 hommes venus de toute l’Europe. Il ne s’agit rien de moins que de détourner le Rhône sur près de 30 kilomètres, entre Donzère et Mondragon, pour construire ce qui constituera à l’époque la centrale hydroélectrique la plus productive d’Europe et la plus haute écluse du monde avec 6 turbines qui permirent à une partie de la France de retrouver de l’électricité en manque cruel depuis les années de guerre.

L’architecte Théo Sardnal apporta un soin particulier à son aspect extérieur, imaginant une façade rythmée par un ensemble de piliers et de claustras, inspirée de l’architecture gallo-romaine très présente en Provence. Cette esthétique unique lui vaudra d’être classée aux Monuments Historiques dès 1992.

La centrale sera officiellement inaugurée en 1952 par le Président Vincent Auriol.

L’ouvrage comprend un barrage, une centrale hydroélectrique et une écluse, mais aussi désormais 2 parcs photovoltaïques et un parc éolien. La centrale produit aujourd’hui encore près de 2 milliards de kWh/an, de quoi alimenter pendant un an 815 000 foyers.

Le parcours de visite

CNR a conçu un parcours de visite qui fait découvrir au public, d’une part la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, et d’autre part l’histoire d’un site industriel exceptionnel qui a participé à la construction énergétique de la France et qui contribue aujourd’hui à la transition énergétique.

Au cours d’une visite guidée de 2 heures, le public découvre :

  • Un parcours extérieur, qui permet la découverte de l’écluse, ses portes monumentales en arc de cercle et des informations sur leur fonctionnement. Il donne aussi accès à un point de vue exceptionnel sur le Rhône, la centrale hydroélectrique, le parc éolien et le parc photovoltaïque.
  • Un parcours intérieur, comprenant :    
    • Un grand espace de médiation sur l’histoire de la CNR et du site (photos, films, maquettes…)
    • Une galerie scientifique pédagogique et interactive pour comprendre la production d’électricité verte
    • La vue plongeante sur l’impressionnante salle des machines
    • L’immersion dans l’ancienne salle des commandes, conservée en l’état, classée aux Monuments Historiques.

Ce parcours de visite ultra-pédagogique représente 600m² de surfaces aménagées.

En pratique :

Visites sur inscription uniquement : www.lescircuitsdelenergie.fr

Jours et horaires d’ouverture :

  • De 10h à 18h
  • Pour les groupes et scolaires : tous les jours selon disponibilité, jusqu’à mi-décembre.
  • Pour les particuliers : tous les jours du 1er avril au 31 octobre

Prévoir tenues confortables et chaussures fermées de type basket (obligatoires)

Tarifs 2019

  • 10 €/pers. (à partir de 18 ans)
  • 8 €/pers pour un groupe à partir de 15 personnes25 €/famille
  • pour 2 adultes et 2 enfants, ou 30 €/famille pour 3 enfants ou plus

Centrale André Blondel, Promenade Léon Perrier, 84500 Bollène

Réservation groupe : https://www.lescircuitsdelenergie.fr


Toutes photos ©Camille Moirenc